Parcours découverte du parc de l’abbaye de Senones en toutes saisons    
     
 
     
             
         
         
         
         
         
         
         
         
          L'entrée du parc de l'abbaye par le monument des déportés      
         
      Un peu d’histoire    
      d'après http://www.paysdesabbayes.com/otmag/brochures/parcabbayesenones.pdf  
             
                  Vous êtes dans la partie du parc de l'Abbaye de Senones, jardin privé de l'Abbé au XVIII° siècle.    
                  Le bâtiment que vous traversez était le palais abbatial, c'est-à-dire le logement de l'abbé.      
                  Lorsque les bâtiments de l'Abbaye ont abritées les usines textiles, le palais abbatial est devenu    
                  appartement des directeurs d'usines et le parc leur jardin privé.      
                  Ce jardin est public depuis l'achat par la ville de Senones de l'ensemble des bâtiments abbatiaux    
                  en 1996.    
             
         
        Créé par les abbés et enrichi par les différents industriels, le parc renferme plus de 200 espèces végétales    
        différentes dont 26 espèces d'arbres (malgré la disparition des peupliers au XIX° siècle) et 21 espèces    
        d'arbustes, mais aussi des conifères, des plantes sauvages, des fougères, lichens et mousses.    
        Ce parc est un ilot de verdure au cœur de la ville.    
         
        Laissez-vous guider...  
          Ellipse: 1
 
 
        A l'entrée, vous êtes accueilli par un impressionnant massif de rhododendrons         . En Juin, au cœur de sa  
        période de floraison, c'est une splendeur. Vous en croiserez d'autres dans le parc.  
        En face de vous, un très beau hêtre pourpre. Ellipse: 2
 
   
     
      Prenez le sentier le plus à gauche.  
        A gauche, deux érables palmés           fournissent l'ombre aux azalées jaunes, aux rhododendrons et hydrangéas Ellipse: 3
 
 
        qui vous entourent.       Ellipse: 4
 
   
         
               Devant le mur, un des nombreux ifs            du parc. Ellipse: 5
 
   
 
 
Entrée par le monument des déportés   Colombier        Cet arbre toxique, au bois extrêment dur, peut vivre  
               2001 ans! Ses utilisations sont multiples : substance  
               ans anticancéreuse, fabrication d'arcs et de flèches….  
               Attention,  ses  graines  contenues  dans  les  baies  
               rouges à l'automne sont toxiques.  
           
               Très vite, sur votre droite, vous reconnaissez une  
               vanne qui servait à alimenter la pièce d'eau du parc  
               et les usines de la grande cour.  
               
               Vous apercevez un hiba              conifère originaire Ellipse: 6
 
 
               du Japon introduit en Europe en 1853. Sa croissance  
               est lente : 2 mètres en 40 ans.  
           
               En continuant, derrière lui vous croisez un magnolia        
          Ellipse: 7
               au tronc bien tordu, qui donne de magnifiques
   
               fleurs blanches très parfumées en avril.  
           
               Au Japon et en Chine, cet arbre est considéré comme  
               un symbole de droiture et de beauté.  
               A gauche du sentier se dresse un groupe de fougères  
               femelles            . En période de famine, on faisait du pain
Ellipse: 8
   
               de fougères avec le rhizome moulu. Des buissons de    
               symphorine             à boules blanches et des lilas
Ellipse: 9
  Ellipse: 100
 
   
    Entrée par le côté de l'Abbaye          leur succèdent.      
                 Juste avant la grille, sur votre gauche, un châtaignier.           
          Ellipse: 11
                   Saviez-vous qu’il ne supporte pas le calcaire ?
   
 
           
               Non loin, un catalpa commun                 . Cet arbuste
Ellipse: 12
 
               possède des fruits en forme de longues gousses qui    
               restent sur l’arbre pendant tout l’hiver.  
             
               A ses côtés, un des tilleuls argentés du parc,          
Ellipse: 13
 
               ses fleurs ont des effets narcotiques sur les abeilles.  
               Près de la grille, sur la droite, une aubépine rose Ellipse: 14
 
 
  A l'entrée, vous êtes accueilli par un impressionnant massif de rhododendrons.        fleurit  au  printemps.  La fleur  est  utilisée  comme  
         calmant et tranquillisant.  
         
 
      Si vous souhaitez vous arrêter devant le monument aux déportés, franchissez la    
         grille. Ce monument a été érigé en mémoire des 370 habitants de Senones déportés  
        dans les camps de concentration en octobre 1944.  
        En entrant de nouveau dans le parc, prenez le sentier en face de vous.  
        De part et d’autre des seringats                 qui possèdent des fleurs blanches, en grappes Ellipse: 15
 
 
        et très odorantes parfument le passage l’été.    
        Ellipse: 16
Le taxus                  if aux baies rouges toxiques en automne et le tsuga                   (sapinette
     
Ellipse: 17
 
        du Canada) cachent un immense tulipier                  au tronc long et gris.
Ellipse: 18
   
           
 
       
         
            Dans les biens de l’abbaye, au 17ème siècle, est fait mention d’un colombier à 6 piliers.    
            Ce colombier est une marque de l’importance de l’abbaye de Senones, puisque seuls les    
            seigneurs haut-justiciers possédaient des colombiers à pied.      
            Au 19ème siècle, un kiosque a été érigé sur les piliers de ce colombier. Il est en ruine suite    
            à un incendie.      
              (cf « Documents pour servir à l’histoire de la Principauté de Salm et de la ville de Senones » - Baron F Seillière)  
             
     
 
           Continuez ce sentier, vers la droite et passez sous le houx                 qui en juin donne de petites
Ellipse: 19
   
             fleurs blanches. puis devant un massif d’azalées jaunes                  et un forsythia                  dont Ellipse: 20
 
 
Ellipse: 21
Ellipse: 22
 
             les fleurs apparaissent avant les feuilles, au tout début du printemps.  
             A l’intersection, prenez le sentier sur votre gauche. En face, se dresse un pommier.             
             Vous avez tout le loisir d’admirer deux rhododendrons                , rouge et violet, en fleurs fin mai/ Ellipse: 23
 
   
             /début juin.  
     
             Poursuivez pour atteindre l’ancien jardin des simples (plantes médicinales qui servaient à la  
             pharmacie de l’abbaye).      
             Au passage remarquez non loin sur la droite du sentier, sous le pin sylvestre                , un Ellipse: 24
 
   
 
           cognassier                 dont les fruits ressemblent à des pommes et des spirées barbe de bouc.         
Ellipse: 25
 
Ellipse: 26
 
             Au fond du jardin poussent pommier, vigne et asclepias - arbre à perruche -             Ellipse: 27
 
   
               Traversez ce jardin vers le nord, repartez le long du mur où vous verrez encore des ifs ou taxus  
        Ellipse: 28
                   , un érable negundo à feuilles de frêne                 -autrefois on en tirait du sucre et du sirop
 
Ellipse: 29
29
Ellipse: 30
   
             d’érable-, et quelques cyprès de Lawson                 , dont le bois a la propriété d’éloigner les mites.    
             Avant le virage, un orme               impressionnant. Et en face remarquez ce tronc qui, à 6 mètres de
Ellipse: 31
 
             hauteur, se dédouble. Il s’agit d’un tulipier de Virginie             qui fleurit en juin. Il a une croissance   Ellipse: 32
 
   
             rapide : 20m en 40 ans.      
             Prenez le chemin sur votre gauche immédiatement et longez la pièce d’eau alimentée par le canal  
             de fuite de l’usine.    
 
   
             Sur le chemin du retour, vous pouvez admirer :
Ellipse: 33
   
             Au pied du colombier, deux arbres : un tilleul                   et un érable plane           
Ellipse: 35
 
Ellipse: 34
 
             A côté du petit pont, 2 charmes              , passez sur le pont, sous la tonnelle, et admirez à droite,      
             près du banc de pierre, un massif de cotonéaster                  à petites fleurs rouges, régal des abeilles.
Ellipse: 36
 
             Face au palais abbatial, vous apercevez, au fond du sentier sur votre gauche, une glycine de Chine    
        Ellipse: 37
                    mauve. Ne vous fiez pas à son charme, ni à son apparente légèreté, elle est très toxique
   
             et ses tiges possèdent une grande puissance.    
             Un dernier regard sur les rhododendrons, et nous vous invitons à retraverser l’ancien palais  
           abbatial.    
     
    L'Office du Tourisme du Pays des Abbayes organise les Journées de la bruyère et du rhododendron.    
       
     
     
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
                     Entrée du parc de l'Abbaye fin des années 1940  
     
     
      modifié le 7/4/2016  
     
    Retour à la page d'acceuil de l'Atelier de Jack