LA MAISON NATALE DE JEANNE D'ARC à
 
      DOMREMY, PROPRIETE DE LA COMTESSE
     
  Blaon Jeanne d'Arc
 
    DE SALM LOUISE DE STAINVILLE  
           
              entre 1587 et 1611  
             
      Monument Historique
 
     
            Classé Monument historique  
            depuis 1839  
  Blason de Jeanne  
     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     
 
 
 
     
     
 
 
 
 
 
 
  En rouge, le ruisseau des 3 fontaines, partageait Domrémy en deux.           Domrémy  -  Plan rapproché de la maison natale  
                             En rouge, le ruisseau partageait Domrémy en deux. En noir, la maison de Jeanne d'Arc et les maisons voisines.             On voit près de "7" le ruisseau qui séparait Domrémy en deux parties.  
                1. L'église dans son orientation originale  
                2. Le cimetière  
                3. La maison de Jeanne  
                4. La maison de Gérardin  
                5 et 6. deux petites maisons  
        7. le chemin menant à Vouthon, près du ruisseau des 3 fontaines  
     
       Le village est nommé en latin Dompnus Remigius, en français Domprémy. Admistrativement, il était divisé  
 
  en deux parties. La partie nord comprenant l'église et la maison de Jeanne d'Arc était une dépendance du village  
 
  de Greux. La partie sud, la plus importante, comptait le chateau de l'Isle (déjà en ruines dès le XVI° siècle, et  
 
  disparu de nos jours). La "frontière" entre les deux Domrémy était formée par le ruisseau des 3 fontaines.  
 
       La maison natale de Jeanne d'Arc, identifiée comme telle  
        1834  
  dès le XVe siècle, car Jeanne d'Arc la décrit de façon précise
 
   
  lors de son procès, est à l'origine la ferme de Jacques d'Arc  
       
  appuyée au coteau même dans le village de Domrémy. Elle est  
   
  composée de quatre pièces :    
  A M MAURICE 2 6 6 15.jpg
 
     
              -  désignées par la tradition chambre natale - pièce  
       
                 principale correspondant à la chambre des parents,  
   
              -  la cuisine avec la cheminée monumentale,  
         
              -  la chambre de Jeanne et sa sœur,    
               La maison natale de Jeanne d'Arc dans une gravure. Le linteau de la porte  
           Jeanne d'Arc           -  la chambre des frères et cellier.            en accolade datant de 1481 représente les armoiries de la famille d'Arc.  
    représentation de 1915          
 
       Le bâtiment est couvert par un toit en appentis abritant un  
 
       
  grenier. Après le décès de Jacques d'Arc, son épouse Isabelle    
       
  Romée habitera la maison jusqu'en 1440. Puis, elle alla habiter    
       
  avec son fils Pierre à Orléans où elle mourut en 1458. La maison    
       
  de Jeanne ne cessa d'appartenir à ses neveux et arrières-neveux    
   
  jusqu'en 1587, où elle fut vendue à Louise de Stainville,    
                 Gisants du comte Jean VIII de Salm, maréchal de Lorraine  
  Comtesse de Salm, l'épouse du Comte Jean VIII de Salm et en            et Comte de Domrémy avec à ses côtés Louise de Stainville,
                 son épouse, la propriétaire de la maison natale.  
  particulier Seigneur de Domrémy.      
     
        Au début du XVIIIe siècle, les époux Gérardin  
 
 
     
  posssédant une ferme voisine la rachètent pour en  
     
  faire une dépendance agricole. Ils font construire  
 
  un corps de ferme moderne sur l'avant. Puis, c'est      
         
  Nicolas Gérardin, arrière petit-fils, ancien dragon au      
         
  service de Napoléon, retraité pour cause de blessure      
         
  qui s'en trouve propriétaire en 1818. Un comte      
           
  prussien lui proposera en 1815 de lui racheter le        
           
  tympan sculpté et la statue qui surmontait la porte         Intérieur  
             
  d'entrée, devant son refus, il lui proposera de lui  
 
     
             
  racheter la maison 6 000 francs et essuiera à nouveau        
           
  un refus. Le 20 juin 1818, ce brave homme revendra son      
           
  précieux bien pour 2 500 francs au Conseil Général du        
           
  département des Vosges qui a décidé de mettre en valeur      
           
  ce patrimoine inestimable. Le roi Louis XVIII, touché par      
           
  ce geste généreux, le décorera de la Légion d'honneur        
           
  pour son passé militaire mais aussi en mémoire de Jeanne      
           
  d'Arc. La ville d'Orléans lui délivrera également une         Jardin  
           
  médaille d'or gravée : "La ville d'Orléans à Nicolas          
           
  Gérardin pour avoir par un louable désintéressement         1870  
     
 
   
  conservé à la France la maison où naquit la Pucelle        
           
  d'Orléans". Gérardin mourut à Domrémy le 4        
           
  octobre 1829.        
       
  Des touristes prestigieux l'ont visitée très tôt, ainsi      
         
  Michel de Montaigne au XVIe siècle,              Dom Calmet    
     
   
  puis l'historien lorrain et  abbé de    
       
   l'Abbaye de Senones Dom Calmet         
       
  au siècle suivant.        
           
           
   
       La maison a été achetée pour 2 500 francs à Nicolas  
 
 
    1910  
  Gérardin le 20 juin 1818 par le conseil général des Vosges,  
     
  a été restaurée et les constructions avoisinantes ont été  
 
  détruites pour la mettre en valeur au centre d'un jardin  
 
  arboré. Elle est classée monument historique par la  
     
  première liste de 1840.  
 
       Sur la façade principale, au-dessus de la porte  
 
  d'entrée, une niche a été aménagée dans laquelle a été      
             
  installée en 1839 une statue de Jeanne d'Arc agenouillée,      
         
  en armure. On a émis l'hypothèse d'une commande des  
 
  Comtes de Salm, propriétaires de la maison de Jeanne     2011  
 
Joan of Arc in Prison - Hippolyte (Paul) Delaroche
La maison natale de Jeanne d'Arc, en 2011.
 
   
   entre 1587 et 1611.    
   
   
  Jeanne d'Arc interrogée, dans sa prison,  
  par le cardinal Winchester,  le 24 février  
  1431    
  Peinture de Paul Delaroche 1824  
   
   
   
   
 
 
 
  600ème anniversaire de la
 
  naissance de Jeanne d'Arc  
  le 6 janvier 1412    
       
  Visite présidentielle, à la maison natale  
  de Jeanne d'Arc, le 6 janvier 2012.  
  Nicolas Sarkosy accompagné de Nadine  
  Morane, Ministre de l'Apprentissage et  
  Gérard Longuet, Ministre de la Défense,  
  tous deux élus lorrains.    
  Le précédent chef d'Etat venu ici, était      
  le général Charles de Gaulle en 1961.  
   
   
   
 
 
 
 
   retour à la page d'accueil de l'Atelier de Jack  
     
  modifié le 7/11/2016