LE MANOIR DE RHEDE EN WESTPHALIE  (D)  
     
château de Rhede
 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
   
   
   
   
 
  Au milieu du 13ème siècle, les seigneurs de Rhede construisirent, un château fort qui fut probablement détruit par l‘évêque de Münster.  
     
  Vers 1370, la possession fut transmise aux seigneurs de Rhemen qui rebâtirent l’ancien château fort "sur la montagne". Après une autre  
     
  destruction en 1388, l’évêque de Münster autorisa, en 1426,  la reconstruction du château fort avec donjon et annexe auprès du village.  
     
  Le Manoir de Rhede fut construit sur le terrain actuel du château de Rhede. En 1564, Lubbert von Rhemen remplaça  l’ancien édifice par  
     
  un manoir ou château bien proportionné dont l’aile nord-est et la tour existent encore aujourd’hui.  
     
  A partir de 1695, le Manoir de Rhede changea de propriétaire plusieurs fois : von Coevorden, von Kleist, von Wartensleben, jusqu’à ce  
     
  que finalement, la famille princière de Salm-Salm l’achète en 1850. Actuellement, ce château est toujours la résidence de cette famille.  
     
  Au cours de l’histoire, la municipalité de Rhede connut des périodes difficiles à maintes reprises,  provoquées par des guerres, des  
     
  épidémies et des mauvaises récoltes. A la fin du 16ième siècle, Rhede fut gravement éprouvé par la guerre hispano-néerlandaise de 1566  
     
  à 1609. Au cours de la guerre de trente ans, de 1618 à 1648,  Rhede fut sous l’occupation malheureuse des troupes hessoises durant des  
     
  dizaines d‘années. Pendant la guerre entre le Münsterland et les Pays-Bas, cette région fut gravement affectée par la politique martiale  
     
  du prince-évêque Bernhard von Galen. Depuis 1674, des décennies de paix se succédèrent, seulement interrompues par la guerre de  
     
  sept ans de 1756 à 1763.  
     
 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
     
  La Résiliation de la Députation du Royaume en 1803 impliqua la fin politique de l’évêché princier de Münster, dont Rhede fit partie pendant  
     
  plus de 600 ans. Au cours des années suivantes, l’affiliation politique de la municipalité changea  plusieurs fois. De 1803 jusqu’en 1810,  
     
  Rhede, avec ses 3 700 habitants, fit partie de la principauté Salm-Salm. En 1810, Rhede fut annexée à l’Empire de France, et finalement  
     
  tomba sous la domination de la Prusse en 1815. En 1841, fut fondée l’Administration de Rhede.  
     
  Ce château a été acheté, en 1860, par le Prince Alfred 1er de Salm Salm, pour y loger son frère Emile et sa famille.  
     
  Pendant les décennies suivantes, Rhede n’affichait qu’un faible développement. Le nombre d’habitants stagnait. L’agriculture n’était que  
     
  peu productive et n’offrait que peu de possibilités pour assurer la subsistance. La population vivait surtout de la filature et du tissage du  
     
  lin qui se faisaient à domicile. C’est seulement en 1890 qu’un nouveau chapitre commençait dans l’histoire de Rhede. Les premières  
     
  fabriques textiles étaient fondées qui, en peu de décennies et en partant de presque rien, devenaient des entreprises importantes. Ce  
     
  développement industriel correspond à celui qui exista, à peu près à cette époque, dans la vallée de la Bruche en Vosges, là même où  
     
  se situait la Principauté de Salm Salm avant la Révolution française.  
     
  Il a été choisi par la famille de Salm Salm comme lieu de résidence durant la seconde guerre mondiale, car le château d'Anholt avait été  
     
  gravement endommagé par les bombardements.  
     
  La famille de Salm Salm en est toujours la propriétaire et l'utilise actuellement comme bureau de l'administration et de gestion patrimoniale  
 
  de celle-ci.  
 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 
 
  Retour à la page d'acceuil de l'Atelier de Jack  
     
 
    modifié le 17/07/2017