MONNAIES  et  MEDAILLES  de  SALM  
         
       Par un diplôme de 1357, l'Empereur Charles IV conféra au Comte de Salm Jean III, le droit de frapper, dans son Comté, des monnaies  
  d'or et d'argent, de même espèce que celles de l'évêque de Metz et du Duc de Lorraine. C'est en vertu de ce diplôme, que les Comtes de  
  Salm-en-Vosges et les rhingrafs eurent le droit régalien de battre monnaie et qu'ils possédaient un atelier indivis à Badonviller. On ne  
  sait rien sur cet atelier avant le 17ème siècle. Il fonctionna de 1626 à 1632, sous François de Vaudémont.  
         
       L'admodiateur de la monnaie en1627 était le sieur Rhodt. En 1632, avant la mort du Duc François, le maire de Badonviller Abraham  
  Bellart, qualifié contrôleur de la monnaie de Badonviller, achète pour :  
             -   220 francs 3 gros, la maison Didier Tirion, entre la veuve Barbote et Didier Tiriville, pour servir à la dite monnaie  
             -   140 francs, à Guillaume Parementier, chapelier, la petite maison qui est proche de celle destinée à la monnaie.  
  Ces bâtiments se trouvaient près de l'église actuelle.  
         
       Après la mort de François de Vaudémont, on cessa de frapper monnaie durant quelques années. L'atelier recommança à fonctionner  
  en 1639. Le 2 octobre de cette année, Chritine de Croy, veuve du Rhingraf Prince de Salm, emprunta à la monnaie de Nancy, les outils  
  nécessaires à faire monnaie.  
         
       En novembre 1639, Nicolas Méry, essayeur des monnaies de Lorraine et de Badonviller, employant les outils empruntés, frappa  
  quelques rixdales, aussitôt refondus à cause de la maladresse du fondeur à composer l'alliage, et quelques testons. Ces dernières  
  pièces, essayées le 12 décembre 1639 par Nicolas Crocx, graveur, furent trouvées bonnes de poids et de titre. En 1640, une ordonnance  
  de M. de Villarceaux, intendant de la justice, police et finances en Lorraine et Barrois, enjoignit aux receveurs des Salines et Recettes de  
  Lorraine et autres, de recevoir comme bonnes les pièces d'or et d'argent fabriquées à Badonviller.  
         
         
 
 
 
 
 
        Jean  IX  
     
 
     
         
         
         
         
         
         
         
         
              face : IAN C D SALM B D VIV G M D LOR GC D NAN . Buste de Jean de Salm  
                 revers : GECTZ DE M LE CONTE DE SALM 1577 . Armes de Jean de Salm  
 
 
 
  1 Médaille coulée en bronze, de 21 lignes de diamètre. Au droit le buste de Jean en cuirasse Jo commes de Salm Anno œtatis 42,  
 
  au revers Hercule abbatant une hydre affectus virtute superantur. Le comte avait à l'abbaye de Remiremont, en 1566, lorsqu'il fit le siège de  
 
  cette ville, sa grand tante Marguerite d'Haraucourt, abbesse, sa nièce Christine de Salm, chantre, et trois filles du Rhingrave, simples  
 
  chanoinesses, Claude, Elisabeth et Anne de Salm, de la branche puinée.  
     
     
 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
   
  2 Jeton en bronze, portant la date de 1576. Donné par Dom Calmet.  
       
       
 
         
         
         
         
         
         
 
  3 Donation de Jean à sa nièce Christine. Une médaille d'argent, du diamètre d'un écu de 3 livres, consacra la mémoire de cette dotation.  
 
  Au droit le comte en cuirasse et sous l'épaule 1596, Joannes comes à Salmis, au revers de ses armes, sous un manteau couronné avec cimier,  
 
  accompagné de trophés militaires : En summa laus socii emissa colu suis.  
     
     
     
 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
     
  4 Première monnaie frappée à Badonviller.  
       
 
         
         
         
         
         
       
  Il est à remarquer que l'effigie du comte Jean IX est la première qui ait paru sur les monnaies et médailles, et qu'il n'a pas été frappé de monnaie  
 
  au coin du comte de Salm qu'après le traité de 1571 fait avec le peuple.  
     
     
     
     
     
     
     
     
    Léopold, Prince de Salm  
 
     Fils de Philippe Othon, premier Prince de Salm  
     
 
 
  5 Argent  
  6 Argent    Toutes trois frappées à Badonvviller  
  7 Argent  
 
 
  On voit sur cette dernière l'aigle de Lorraine, à cause de l'allience de la Maison de Salm avec celle de Lorraine par le mariage de  
 
  Christine de Salm et de François de Vaudémont. François II, duc de Lorraine, fit aussi battre monnaie à Badonviller, alors chef-lieu du comté  
 
  de Salm, indivis entre les deux Maisons.  
 
 
 
 
 
 
 
  Teston de Lorraine Comté de SALM Atelier de Badonviller     Duc de Lorraine François II 1629   ARGENT - 28 mm -  9,10 g.  
 
 
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
Avers : (Croix de Lorraine) "FRANC. II. D. G. DVX. LOTH. MARCH. D. C. B. G." Revers : "MONETA. NOVA. BA. CVSA." (légende commençant à 1 heure).  
Traduction : "François II, par la grâce de Dieu, duc de Lorraine et des Marches, Traduction : "Monnaie nouvelle frappée à Badonvillers."  
                     duc de Calabre, Bar et Gueldre"   Description : Écu écartelé, au 1 : parti en a de Hongrie, en b de Naples ; au 2 : parti en a de Jérusalem,  
Description : Buste à droite de François II, drapé et cuirassé, avec un large col plat. en b d'Aragon ; au 3 : en a d'Anjou, en b de Gueldre ; au 4 : en a de Flandre, en b de Bar ;  
  l'écu est sommé d'une couronne ducale coupant la légende en haut ; au-dessus de la couronne 1-6-2-9.  
 
 
 
 
     Pièce unique frappée à Senones. On ne connaît ni le prince ni l'abbé qui l'a fait frapper