armoiries.jpg
 
   
   
   
    Les deux CHÂTEAUX de SALM en BELGIQUE  
     
  CHÂTEAU DE VIELSALM et CHÂTEAU de SALM CHÂTEAU  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Ruines du château de Vielsalm  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
       Le premier château dit de "Vielsalm" fut construit vers l'an 1000, par le seigneur du lieu le Comte de Salm, au bout du  
  promontoir rocheux de Salm. En 1790, cette cité murée comptait 95 maisons dont certaines débordaient les murailles.  
     
       Aujourd'hui, de cette construction, il ne reste plus rien sinon le nom du quartier "vieu château" à Vielsalm.  
     
       Un peu avant 1350, un seigneur de Salm abandonna ce château ou ce qui en restait, il en bâtit un nouveau, ce fut toutefois  
  à un autre endroit, à environ 3 kilomètres en amont. Il dominait le nouveau village de "Salm château". On peut encore maintenant  
  en constater les ruines dominant le village de Salmchâteau. Ce nouveau château, ce fut, dans le langage, une "nouvelle Salm", par  
  rapport à l’ancienne que désormais on appela « la vieille Salm », expression devenue « Vielsalm ».  
     
 
 
 
   
         
       
       
         
       
         
         
                                      Représentations du château de Vielsalm par M. A. Xhrouuet              
     
       Au pied de la hauteur supportant le nouveau château, des demeures s’élevèrent peu à peu, constituant une partie du village  
  appelé maintenant « Salmchâteau ».  
     
       On sait que la ligné masculine des comtes de Salm, en Ardennes, s’était éteinte en 1416, avec la mort d’Henri VI, qui, avait  
  survécu à ses trois enfants : Henri, son fils tué en 1408 à la bataille d’Othée, et ses filles Jeanne, décédée en 1400 et Marie, mariée  
  à Otton de ROUGRAVE, morte sans enfants en 1415.  
     
       À la mort de cette dernière, Henri VI désigna pour lui succéder son plus proche parent, le fils de sa sœur Richarde, Jean, sire  
  de WASSEMBERG et de REIFFERSCHEID, lequel prit le titre de comte de Salm et fut la souche des comtes de SALM-REIFFERSCHEID.  
     
       Au cours du XVIe siècle, les seigneurs de Salm abandonnèrent leur résidence à Salm et, désormais, habitèrent le plus souvent leur  
  château de Bedbur-Dyck (près de Neuss). C’est le comte Werner (1545 – 1629) qui reçut l’investiture du château et seigneurie de Bedbur,  
  de la part d’Ernest de Bavière, évêque de Liège, en récompense de services rendus, Werner ayant pris le parti de l’évêque dans la guerre  
  que celui-ci soutenait contre son prédécesseur au siège de Cologne. Le comte Werner est encore né à Salm, le 17 août 1545, il est enterré,  
  ainsi que son épouse, à Reifferscheidt (Eifel). Il est certainement venu, à plusieurs reprises, dans la région de Salm. Son oncle, François,  
  fils de Jean VIII, est également né à Salm, le 4 octobre 1508.  
     
       Quant aux ruines du premier château, celui de Vielsalm, un comte de Salm les donna, en 1561, au meunier de Vielsalm dont le  
  moulin était au pied du château, ce meunier s’appelait « Gilles », et sa descendance en ligne directe subsiste toujours en Autriche.  
     
       Les comtes se faisaient remplacer par un haut-officier. Plusieurs fois, ils furent de passage à Salm. Le 4 novembre 1644, le comte  
  Eric Adolphe établit et signe "à notre chestiau de Salm", écrit-il, deux documents, l’un par lequel il vend son fief d’Amberloup, l’autre qui  
  constitue une donation d’ "une pièce de terre située à la petite croix desseur Vielsalm", à Willem le Maréchal de Vielsalm, en récompense  
   d’avoir servi durant dix ans le comte Salentin, oncle d’Eric-Adolphe. Le 11 avril 1654, il arrive à Salm, pour y séjourner quelque temps.  
  Cette visite coïncide avec la réalisation d’une série de travaux au château.  
   
 
     
     
     
     
     
     
    Le château du XIV° siècle de Salm château  
     
       En 1714, après le traité de Rastatt, on vit aussi à Salm le comte François-Guillaume, sans doute pour remettre en ordre,  
  dans son comté, bien des choses, à la suite des années d’occupation française et de la confiscation de ses revenus à partir de 1702.  
     
       Le comte François-Ernest de SALM-REIFFERSCHEID se rattachait par son double nom à deux familles aussi illustres l'une que  
  l’autre. Il naquit à Vienne, le 6 juin 1698, de Marie-Agnès, comtesse de SLAVATA, et de François Guillaume, comte du Saint-Empire  
  romain, de Salm et de Reifferscheid, seigneur de Bedbur, de Dyck, d’Alster et de Hackenbroich. Maréchal héréditaire de l’archevêché  
  de Cologne, ci-devant capitaine de la compagnie des archers de l’Empereur, grand-écuyer de l’Impératrice douairière Guillemine-Amélie,  
  et conseiller privé de l’Empereur.  
     
       En 1751, le comte Charles-Antoine († 1755) se déplaça expressément de Bedbur, bien que sans succès, pour régler diverses  
  difficultés avec ses sujets. Quatre ans plus tard, son frère Léopold († 1757), curateur des enfants mineurs de Charles-Antoine décédé,  
  vint également à Salm pour le même motif.  
     
       Puis, en septembre 1758, après le décès de Léopold, le comte Frédéric-Charles, comte de Limbourg, succédant comme tuteur  
  à Léopold, fit aussi un séjour à Salm, avec les même préoccupations.  
     
       Lors de la Révolution française et le régime qui s’ensuivit, les biens du comte de Salm furent confisqués en 1803. La propriété  
  du château de Salm devint donc domaine de l’Etat, l’Etat français du moment. Celui-ci vendit le bien, château et 16 ha. De terres, le 12  
  novembre 1807, à Michel-Dieudonné Sauveur de Liège, pour la somme de 4 825 frs. Depuis lors, la place du château a fait l’objet  
  de plusieurs ventes. Le propriétaire actuel est Mr. Pierre De Bremacker.  
     
 
chateau salmchateau
 
   
     
     
     
     
     
     
     
           Visite des tours du château proches de l'église de Salmchateau avec une entrée étroite  
     
        mise à jour le 15/07/2017  
    retour à la page d'accueil de l'Atelier de Jack